Les chemins d’accès et parkings

L’entreprise Francis HOYAU réalise des chemins et parkings de différentes façons. Avant d’envisager d’appliquer une couche de finition, qui peut être faite avec différents matériaux, il est impératif qu’une fondation suffisamment solide soit présente.

  • Le décaissement des sols sans ramollir les parties inférieures existantes, faire un compactage mécanique. La mise en place d’une couche anti contaminant, soit du sable maigre ou un géotextile.
  •  La mise en place d’une couche suffisante de matériau dur qui ne gèle pas.

Information sur les divers matériaux pour constituer une fondation de chemin ou parking

  • Tous les matériaux qui ont la particularité d’être durs et insensibles au gel, qui ne sont pas gras, sans présence d’argile.
  • Les graves alluvionnaires venant des rivières ou de carrières.
  • Les matériaux d’origines calcaires durs, provenant de carrières dont l’extraction se fait à l’explosif et par concassage. Attention sur le marché il existent des calcaires friables, gras avec de l’argile, qui gèlent l’hiver; l’utilisation de ce matériau est fortement déconseillée, sa valeur marchande est moindre par rapport à un calcaire dur.
  •  Les diorites ou porphyres, les granits sont de très bons matériaux.
  •  Les graves alluvionnaires ou les matériaux durs concassés, avec une addition de ciment ou de chaux hydraulique.

Les couches de finitions

  • Mise en place de cailloux concassés ou ronds de différentes granulométries.
  •  Un tapis « d’enrobés de bitume » soit en noir ou en rouge.
    • L’enrobé rouge est fragile dans le temps, il se décolore au soleil, l’addition d’une quantité importante de colorant le rend plus vulnérable, n’oublions pas que l’enrobé rouge c’est au départ de l’enrobé noir mélangé avec du colorant.
    • L’enrobé noir, il existe plusieurs qualités et de formules pour le fabriquer, appliqué sur des surfaces fragiles il aura tendance à fissurer. Autour des constructions des Particuliers il représente une tache noire qui ne s’agrémente pas forcément avec la couleur des habitations.
  • Les goudronnages de surfaces, dessus une partie des gravillons sont collés une autre est libre, nous avons le choix dans les couleurs et la granulométrie des graviers.
  • Mono couche « bi couche » appelé par certaines entreprises, cette façon peut être utilisée en entretien sur des enrobés ou goudronnage existants, travail non conseillé.
  • Bi couche bitume, peut être mis en place sur des revêtements existants, bitume non concentré, matériau semi souple, le prix est attractif, longévité moyenne.
  • Goudronnage sandwich, peut être mise en place sur des revêtements neufs ou anciens, bitume concentré, plus épais qu’un bi couche, bonne longévité, ne fissure pas, revêtement semi souple, gravillons agréables ton pierre, une spécialité de l’entreprise Francis HOYAU, bon rapport qualité-prix.
  • En béton désactivé, matériau fait d’un mélange de graviers de différentes couleurs et de ciment. Attention au vieillissement dans le temps, les mousses microscopiques ont tendances à dénaturer et à rendre les surfaces glissantes.
  • Les pavés naturels, très joli matériau nuancé qui s’adapte à tout les styles de constructions, le prix de revient est assez élevé.