MICRO STATION D’ÉPURATION

Une micro station d’épuration est une évolution de la fosse septique traditionnelle, c’est une alternative aux solutions traditionnelles d’épuration des effluents domestiques. D’un volume plus important, un exemple : avec le système BIONEST, de un à cinq habitants il y a deux cuves de 3000 litres, pour un volume total de 6000 litres. La dépollution des eaux usées est bien plus importante (95% environ), alors qu’une fosse septique ordinaire a une dépollution de 25% environ. Des avantages incontestables pour l’environnement, l’eau traitée peut être envoyée directement dans le milieu nature, exemple un cours d’eau ou fossé.

Plusieurs systèmes existent sur le marché, mais en réalité peu de fabricants se démarquent. Certaines présentations peuvent cacher une fiabilité et des inconvénients dans le temps.

Les cuves doivent résister aux compressions des sols, bien des constructeurs pour des raisons économiques proposent des matériaux fragiles. Déformation, écrasement des cotés et du dessus, rendent la station d’épuration inutilisable.

Les méthodes avec fibre coco ou autres, lorsque les matières sont colmatées et obstruées, il faut tout changer. Ce travail très sale est souvent refusé par les entreprises, de plus nous ne savons que faire des matières polluées.

Certaines stations nécessitent à la sortie une pompe de relevage, il faut donc compter avec des consommations électriques en plus, une usure et un changement  périodique de la pompe. Une station tributaire d’une pompe pour le bon écoulement des eaux est vulnérable, en effet lorsque une pompe de relevage ne fonctionne plus (panne électrique, usure etc.), les eaux usées traitées ne peuvent plus s’évacuer, la viabilité de l’habitation n’est plus possible.

Il est conseillé de choisir une station d’épuration avec des cuves qui vont résister dans le temps, avec un système d’évacuation gravitaire, sans pompe de relevage ou filtre en contrebas. Le prix ne doit pas l’emporter sur la qualité.

Sur les anciennes installations d’assainissements non collectifs des habitations de particuliers ou des collectivités, il est possible d’installer une micro-station d’épuration, envoyer les eaux traitées vers le milieu naturel.

Sur le principe

  1. Dans la première cuve ou compartiment c’est la fonction anaérobie, en réalisant un prétraitement très efficace, la fonction bac à graisse est également intégré dans ce compartiment fosse toutes eaux usées.
  2. Dans le deuxième compartiment ou cuve, c’est la fonction aérobie, c’est le traitement principal. Il utilise un procédé aérobie à culture fixée sur textiles ou matière plastique et un dispositif d’aération constitué par une rampe de bullage assurant une aération forcée ; air comprimé fourni par un compresseur d’air silencieux, ne nécessitant aucun entretien, placé par exemple en sous-sol ou à l’extérieure de l’habitation.

L’entreprise Francis HOYAU informe qu’elle installe pour des habitations neuves ou en rénovation des micros-stations d’épuration, ainsi que la réparation dans certaines situations des installations existantes.